Non classé, Nourriture D'Esprit
Laisser un commentaire

Pourquoi l’Intelligence et la Ténacité de « Hidden Figures » ne peut que vous Inspirer…

Je sors quelque peu de ma zone de confort. Moi qui vous parle de nourriture, de yoga et de bien-être, j’essaie de vous inspirer à recruter d’autres sensations en vous. La chaleur de la ténacité, de la force, de la communauté et de l’activisme. Ne me donnez pas seulement le bénéfice du doute, mais essayez de réfléchir sur ce qui suit, en espérant que vous puissiez en tirer le maximum ; tout simplement afin que vous vous renforciez, vous aussi.

Ce qui vient à l’esprit lorsque l’on parle de films historiques retraçant la vie d’âmes brillantes, l’on peut s’y attendre, comme le dit Lenika Cruz dans le Journal The Atlantic, est « une éloge de l’égo ». Que ce soit dans The Theory of Everything ou dans The Imitation Game, on y retrace les difficultés individuelles de ces scientifiques, mais l’on enferme aussi leurs vies dans des lieux inaccessibles à l’être lambda – un génie dont nous ne pouvons même pas rêver. Hidden Figures (titre original du film) se range à part, dans le sens que ce n’est pas un film sur l’égo, mais sur l’éclat, la réussite. C’est une histoire de détermination, de ténacité, et de force, pleine d’embuches ; même si ses personnes sont quelque peu glorifiés, il n’y a rien de tel qu’une éloge de la gloire individuelle.

On ne regarde pas seulement la vie de trois personnes remarquables, qui travaillent dans le programme de la NASA – Katherine Johnson, Mary Jackson & Dorothy Vaughan – mettant en avant la vie des femmes afro-américaines en générale, grâce à leurs pouvoirs mathématiques et leurs talents d’ingénierie. Ce film se penche aussi sur le sort et contexte de leur communauté. Malgré le fait qu’elles vivent, travaillent et construisent leurs carrières durant l’époque ségrégationniste en Amérique, rencontrant de la discrimination de leur maison jusqu’à leur travail, ces femmes n’ont pas fait qu’utiliser leur cran, mais elles ont aussi recruté le pouvoir de résistance de leur communauté. Et le film célèbre exactement ceci. Elles ne sont pas seulement talentueuses dans ce qu’elles font, mais aussi enracinées dans leur communauté, allant à l’église, s’occupant de leurs enfants, offrant leur temps, leur énergie et leur patience, s’attendant dans le parking lorsqu’une d’entre elles termine tard, et s’élevant chacune comme elles le peuvent, tout simplement. C’est une façon bien plus humaine et accessible de se les représenter, ce qui permet à Hidden Figures d’être merveilleusement inspirant.

Katherine (Taraji P. Henson) est en effet la protagoniste, mais le film se focalise sur un trio, pas une simple héroïne. Elle deviendra la première femme noire à travailler dans un groupe de spécialistes de la NASA, qui essayait alors d’envoyer le premier homme en orbite. Mais son histoire est étroitement liée à celles de ses amies, Mary (Janelle Monae), qui est devenue la première femme noire ingénieure de la NASA, et Dorothy (Octavia Spencer), la première femme noire manager de la NASA. Et la beauté de tout ceci est que chacune est « exceptionnellement consciente de la large portée de son propre succès – pour les femmes, les noirs, les femmes noires and l’Amérique de façon globale – une conscientisation qui est tout autant une inspiration (pour elles et nous) qu’un énorme poids[1].

Basé sur la non-fiction de Margot Lee Shetterly, portant le même titre, ce film tourne, comme le New York Times le dit, « les carrières de ces trois femmes exceptionnelles en une célébration de mérite primé et de persévérance récompensée […], offrant une reconnaissance tardive du courage et du talent, mais aussi de tous ces péchés passés ». En somme, soyez certain(e) de ne jamais laisser tomber vos talents ou de penser que ceux-ci ne seront jamais reconnus, soyez persévérant(e)s et courageux(ses), et la vie vous le rendra pour sûr.

Une dernière pièce de contexte avant de passer aux trois « pouvoirs » dont je voulais parler aujourd’hui. Hidden Figures nous ramène en 1961, alors que la ségrégation raciale et le sexisme étaient des faits de la vie généralement acceptées, lorsque les femmes étaient considérées d’ « ordinateurs » (des employées a qui l’on confiait la charge de calculer). En raison des lois ségrégationnistes, c’était une époque où les Afro-américaines devaient travailler dans des bâtiments séparés, étiquettes pour « personnes de couleurs », aller au toilettes dans des lieux séparés des autres (dans ce cas, a plus de un kilomètre et demi du lieu de travail de Katherine), boire du café provenant d’une autre cafetière, etc. Je pense que vous pouvez comprendre le tableau.

En sortant du cinéma, je me suis senti puissant, renforcé, rechargé, et plus déterminé que jamais à laisser une trace sur cette planète, et incarner le changement que je voulais voir arriver sur cette terre. Je ne pourrais expliquer ce sentiment, mais ce que je peux vous assurer est que c’était fantastique (et si ce n’est pas pour cela que vous allez voir le film, allez au moins le voir pour sa bande son, qui est incroyable – je ne pouvais arrêter mes pieds de danser !). Nous y voici donc, ce que le film m’a permis de réaliser, les trois pouvoirs que chacun d’entre nous avons au creux de nous-même.

La Pouvoir de Détermination

Il y a beaucoup d’ingrédients dans votre réussite personnelle. Et la détermination est très certainement l’un d’entre eux. Elle peut être définie comme être la capacité de posséder assez de volonté pour faire face à toute difficulté, d’être assez fort(e) pour résister à ses persécuteurs, d’être assez intelligent(e) pour ne jamais abandonner les choses que vous pensez justes et légitimes. Combien de fois avez-vous été « sur le point de… », pensant que vous n’y arriveriez jamais, que vous n’auriez pas assez de temps, assez d’argent, assez de force, assez d’intelligence, assez de liberté ? Lorsqu’une telle pensée vous traverse l’esprit, vous laissez le monde et les gens qui vous entourent vous dicter votre manière d’agir, ce que vous devriez faire de votre vie. Et je suis certain que ce n’est pas ce que vous désirez faire…

Le pouvoir de détermination mis en scène ici est si inspirant – faire face à la condescendance des Blancs sans bouger un cil, tous ces préjudices sans aucun mot, continuant de calculer, « d’ingénieurer », de surveiller en silence, de faire ce qu’on leur dicte mais toujours, dans un sens dans lequel personne ne pourrait leur prouver le contraire, de se battre contre le système ségrégationniste avec des cris, des poursuites et tout ceci sans permission. Être témoin de la « normalité » de la suprématie blanche, mais garder ses ambitions malgré celle-ci et essayer de vivre une vie normale, dans l’ombre. Ceci demande une volonté dont je ne pense jamais pouvoir faire preuve.

Je ne vous conseille pas de tout abandonner et de commencer à vous battre contre le système (pas du tout), simplement parce que les conditions actuelles ne sont de loin pas aussi horribles qu’elles ne l’étaient alors. Ce que je vous conseille est de faire face à vos problèmes avec force et confiance en soi, en étant certain(e) que vous les surpasserez ; de résister lorsque vous vous sentez oppressé(e), sous-estimé(e) (et cela arrive beaucoup plus que ce que l’on croit), ou traité(e) par préjugés ; de parler pour les autres lorsque ceux-ci n’ont pas la force de le faire par eux-mêmes ; de suivre votre propre définition du bonheur et du succès.

Le Pouvoir de L’Individualité et de la Communauté

Je ne pense jamais avoir vu quelque chose de plus beau et inspirant que la lumière qu’une personne arrive à répandre autour d’elle – une lumière qui vient du plus profond de ses entrailles, de sa confiance en soi, de sa réalisation de soi, de son acceptation de soi. Vous voyez une similarité ici ? Le « soi », en effet. Parce qu’il n’y personne d’autre que vous-même pour vous donner une telle lumière, une telle brillance. Je crois sincèrement que l’on est tous beau, à notre manière, que nous possédons tous un don, un talent, qui n’attend que d’être développé. C’est lorsque vous embrassez votre individualité, votre propre beauté, votre don, que vous brillerez comme une étoile, que vous serez prêt à inspirer autant que vous avez été inspiré(e). Aussitôt que vous avez réussi à suivre vos instincts, à accepter votre « soi » le plus profond, à écouter vos émotions, je suis certain que tout le monde sera attiré par vous. Vous savez pourquoi ? Parce que dans notre société, nous oublions comment écouter et agir avec nos émotions, et lorsque quelqu’un le fait, cela nous fait nous rendre compte que nous aussi, nous avons toutes ces émotions en nous, qui attendent d’être utilisées.

Je trouve tellement remarquable la façon qu’ont Katherine, Mary & Dorothy brillent toutes à leur manière, mais essaient quand même d’utiliser cette lumière pour éclairer leur communauté, les personnes qui les entourent. Parce que trouver sa lumière et se battre pour la garder est une chose. L’utiliser pour inspirer et aider est une autre. « Tout mouvement vers le haut est un mouvement pour nous toutes. Ce n’est pas qu’un mouvement pour moi. », dit Dorothy sur le chemin de la maison, après avoir fait face à un échec de travail. En effet, dans ce contexte, on parle de soulever l’opinion par rapport à la ségrégation et d’essayer d’apporter un changement sociétal à ces traditions puantes et pourries (oups, est-ce un peu trop ?). Mais dans notre contexte et nos vies, ceci pourrait toujours être utilisé. Nous sommes tous interconnectés, interdépendants, et si nous oeuvrions tous à nous surélever plutôt qu’à nous écraser, je suis certain que ce monde deviendrait vite un monde meilleur. Un talent isolé est inutile si vous ne le liez pas au concept de communauté et d’ensemble.

Il y a une complexité dans les forces sociales qui unissent les vies de ces trois femmes, qui est d’ailleurs toujours applicable aujourd’hui. Le pouvoir de Hidden Figures se trouve dans le fait qu’il représente de la solidarité féminine pure, un esprit communautaire ; le fait de mettre l’accent sur plusieurs femmes montre non seulement ce qui a été caché de l’histoire, mais aussi que l’individualité est la serrure, et que le pouvoir de la communauté est la clé.

Le Pouvoir des Rêves

Rêver. Une délicieuse opportunité que l’on ne prend pas, soit parce que l’on se dit qu’il est inutile d’espérer pour des choses qui n’arriveront pas, soit parce que l’on y est forcé, par notre société et ses normes rationnelles, son ancrage dans la pratique de la « routine robotique ». Une capacité de l’esprit que l’on attribue souvent à ceux qui ne vivront le succès, parce qui pourrait le vivre si cette personne construit sa vie sur des espoirs et des pensées irrationnelles. Ma définition ? Un monde de beauté authentique, intacte, qui vous aide à construire votre imagination comme rien au monde, qui vous soulève lorsque vous vous sentez au plus bas, qui donne de merveilleuses idées aux plus brillants des esprits, qui révèlent notre « soi » profond, qui réunit les esprits sensibles, qui nous aide à casser cette réalité tout en nous offrant un lieu pour trouver de nouveaux moyens de vivre, de bouger et d’être heureux.

Le pouvoir des rêves aurait dû être le premier dont je parlais ; simplement parce que toute idée, tout espoir, tout rêve tangible, commence ici. Un petit bourgeon vert, si vous y ajoutez la quantité nécessaire de sagesse, de détermination et de volonté, pourra se transformer en la plus belle des fleurs. Pourquoi ? Parce que lorsque vous réalisez un rêve, et que cela fonctionne, cela signifie que vous avez écouté votre instinct et votre cœur. Cela signifie que vous êtes heureux(se). Cela signifie que vous avez trouvé votre propre définition du rêve, du bonheur. Cela signifie que vous êtes un être merveilleux et authentique.

Non seulement les personnes de Hidden Figures rêvent, mais elles se battent pour et essayent de montrer le chemin en étant « les premières », contre toute attente, contre les conseils de personnes rationnelles. Je ne dis pas que les choses vont être simples, pas du tout. Vous allez reculer parfois, rencontrer des obstacles, vous battre avec les autres et avec vous-même, mais vous devez continuer le combat, parce que vous représentez vos croyances et vos rêves les plus profonds. SI vous êtes assez déterminé(e) et pensez que c’est la bonne décision, vous allez être couronné(e) de succès, d’une manière ou d’une autre. Soyez libre d’être vous, de dessiner ce que vous désirez sur ce grand tableau blanc qu’est votre vie, parce que personne ne la vit à votre place, personne ne sait mieux que vous même. Tout ira bien ! La pensée positive est la clé du succès.

Pour conclure, laissez-moi tout d’abord m’excuser pour cet immense histoire/revue de film/essai psychologique, qui est beaucoup trop long mais qui vous a peut-être aidé à réaliser que les arts changent notre perception du monde, la façon dont les gens agissent entre eux, et montrent gentiment le chemin vers un monde fait de plus d’acceptation, d’amour et de respect. J’espère sincèrement que vous avez au moins été un petit peu inspiré(e) par ce que vous avez lu, et que vous quittez cette page avec plein d’espoir, de force, de détermination et d’éclat, état dans lequel vous devriez vous sentir constamment.


[1] Cruz Lenika, What Sets the Smart Heroines of Hidden Figures Apart, in « The Atlantic », the 9th  of January, https://www.theatlantic.com/entertainment/archive/2017/01/hidden-figures-review/512252/

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s